Il y a des journées de classe plus difficiles que d'autres. Notamment le jour où Philippe Galou vient jouer son spectacle : "Enfants du Monde" . Arrive alors la question que tout enseignant se pose : faut-il interdire les chanteurs pour enfants ?

Oui, parce qu’il n’y a aucune ambiance.
Écoute mon gars, j’en ai piétiné des champs paumés et avalé de la poussière de festival. Mais franchement, un concert aussi naze, je croyais pas ça possible. Reviens-nous voir quand t’auras de la picole, un peu de beuh dans le caleçon et des toilettes sèches.

Oui, parce que les chanteurs pour enfants qui envahissent nos écoles ressemblent tous à Yann Arthus-Bertrand.
Comment ça se passe ? Vous avez le même styliste ? C’est « port de la moustache obligatoire » dans votre métier ? Déjà qu’on se tape les affiches d’Arthus-Bertrand sur tous les murs de l’école pour cacher la peinture qui s’effrite, alors ce n’est pas pour passer deux heures avec son sosie. 

Oui, parce qu’à tout moment une collègue peut me filmer en train de chanter le refrain de « La farandole des rossignols ».
Je suis avec mes élèves en train de mimer un petit oiseau avec ma main, symbole de l’amour et de l’amitié entre les peuples. Avec eux, je saute en l’air, je lève les bras, je tourne en rond, je me dandine, je transpire, j’ai honte et je me sens sale. Je danse avec Enzo dans une main, Aïssa dans l’autre, et je m’interroge sur la dignité humaine, surtout en voyant Nathalie qui me filme avec son téléphone, la saloperie. Alors crois-moi, ce soir je verrouille mon mur Facebook, et le premier qui me ressort ça dans un diaporama de mariage, je le défonce.

Oui, parce qu’ils portent tous des chemises synthétiques.
Tu connais le truc du verre de vinaigre blanc dans le liquide de rinçage pour faire disparaitre les odeurs tenaces de transpiration ? Ne le prends pas mal, mais tu sens la salle de motricité un jour de pluie.

Oui, parce qu’ils sont des sociopathes.
T’as pas d’amis ? Pas de famille ? Pourquoi nous ? Tu fais flipper sérieux. Tu te rends compte que tu chantes avec une marionnette. Tu le sais ça ?

Oui, parce que trop de subversion tue la subversion.
Franchement, à 10 heures du mat, je n’ai pas d’avis sur les droits de l’enfant. Tout ce que je veux c’est un café et une clope. Alors remballe tes malles, monte dans ta Renault Express et quitte la ville bonhomme.

crédit photo : Wikipedia

On dit aussi des conneries en librairie


Neuf à partir de: EUR 6,00 En stock
Votre commentaire avec Facebook
Partage cet article
Tu aimeras aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.